Concours 2020 | Définissez les mots du féminisme

Pour sa septième édition, « Féministe toi-même ! » vous propose cette fois un concours de définition autour des mots du féminisme…

Preuve qu’en sept ans le monde a bien changé, de nombreux nouveaux concepts ont fait irruption dans le champ de la lutte. Parfois dans le registre de l’ironie, tantôt plus savants, la plupart du temps directement issus de l’anglais, ils ont en commun de forcer à nommer ce qui jusqu’alors restait de l’ordre de l’indicible. Et donc d’étendre le domaine de la lutte à des dimensions parfois inattendues mais jamais anodines de l’existence.

En attendant novembre, nous vous proposons donc de participer à la fabrication d’un glossaire commun, avec cette fois un concours de définitions autour des mots du féminisme. Faites circuler ces mots, aidez à les rendre populaires en trouvant LA définition qui percute, et gagnez un bon d’achat à Tulitu, un abonnement à axelle magazine ou le plein de prêts gratuits à PointCulture…

Ces définitions peuvent être descriptives, mais aussi ironiques, ou passer par des citations bien tapées. Exemples…

male tears. Tendance masculine à chouiner dès lors qu’on expose une discrimination qui frappe les femmes ; « Pour les hommes aussi, c’est difficile… » ; cf « ouin ouin »

Manspreiding. En microsociologie des transports publics : syndrome des couilles de cristal.

Les meilleures définitions seront exposées au PointCulture Bruxelles durant le Festival Féministe toi-même ! et soumises aux votes du public.

Montrez-vous mordant·e, didactique, drôle, percutant·e, politique et/ou poétique, et envoyez vos définitions (autant que vous voulez) avant le mardi 10 novembre 2020 (nouvelle date) à: alexandra.garin@pointculture.be ou par la poste à Alexandra Garin – PointCulture / Place de l’Amitié 6, 1160 Bruxelles

Téléchargez le règlement ici.


Quelques mots à redéfinir, parmi d’autres : charge mentale, cisgenre, domination masculine, empowerment, féminisme décolonial, fragilité masculine, gender blindness, gender mainstreaming, gender studies ou études de genre, hétéronormativité, iel, inclusif, intersectionnalité, LGBTQIA+, male tears, mansplaining, manspreiding, manterrupting, mecsplication, non-mixité, patriarcat, privilège masculin, systémique, etc. Et comme beaucoup de termes viennent directement du monde anglo-saxon, les néologismes astucieux pour une version française seront aussi appréciés.