26-28/8 Prodas et contes : trois journées pour (ra)conter, (ré)enchanter le monde

Promenade amoureuse dans la forêt des contes et des symboles

Au-delà des jours et au-delà du temps, sont nés les contes ; Ils sont intemporels, universels comme les arbres, comme la forêt ; Ils ne nous parlent que si nous faisons silence.

Leurs histoires ont voyagé par le monde, passant de bouche en bouche, d’oreille en oreille, d’âme à âme. Elles véhiculent des paroles nourrissantes, porteuses de force et de vie. Elles sont insolubles dans le dogmatisme. Elles nous parlent de nous, de notre part secrète, mystérieuse que certains appellent vie intérieure.

Les auteurs ? Anonymes

Le scénario ? Souvent le même. Le héros est le plus pauvre, le bossu, l’ignorant ou le maladroit. Conscient d’un manque, il se met en chemin, affronte des monstres, relève des défis impossibles, transforme ses blessures en sources et devient roi. En chacun de nous vivent ces héros, ces ogres et ogresses, ses fées et déesses, ces dragons et ces licornes. A être honorés, ils nous mènent à la royauté, à l’amour de soi et de l’autre.

Deviendrons-nous passeurs de parole ?

Au cours des trois journées, nous travaillerons en trois étapes.

L’écoute : Se laisser porter, vibrer, s’abandonner aux images et aux rythmes, s’ouvrir à l’intuition, descendre dans les « profondeurs fertiles » de l’histoire

Le partage : les symboles parlent à chacun de nous de manière singulière. Selon notre humeur, ils nous dévoilent des facettes différentes. Nous partageons nos interprétations des contes. A se dire et à s’écouter à travers nos images et nos rêves, nous nous relions, nous élargissons notre regard, nous grandissons en humanité.

La création : une des qualités essentielles de la parole conteuse est la tendresse, nous dit Henri Gougaud. Puissions-nous traduire cette tendresse de la manière qui éveillera notre joie de créer. En racontant, en écrivant- parties de contes, louanges, devises, poèmes- en jouant avec des couleurs, des collages, des musiques, chacun-e pourra s’exprimer à sa manière de façon créative.

Il était une fois

Le fil de l’histoire s’est déroulé
Il venait de très loin
Des lointains anciens qui se l’étaient raconté
Qui se l’étaient dit et redit
Et qui l’avaient écouté et réécouté

Lentement
Imperceptiblement
Irrésistiblement
Entre eux et nous
Entre vous et moi
Il a circulé
Et le lien s’est tissé.

Un souffle et quelques lettres ont glissé
Toi est devenu Moi
Vous est devenu Nous
Le monde a changé

Ensemble, nous avons vu
La poussière d’étoile dans les grains de sable
Et la lumière dans les nuits sans lune

Ensemble nous avons entendu
Le murmure des graines sous la terre
Et le vent qui ne souffle pas

Ensemble nous avons senti
Le cri muet derrière le sourire
Et l’amour derrière la haine

Rien n’a changé
Rien n’est pareil
Un rien
C’est tout

Avec Peggy Snoeck, ex-professeure de morale, formatrice ProDAS, conteuse.

Infos pratiques:

  • 26, 27, 28 août 2019 de 9h30 à 16h30 (accueil à 9h00)
  • 66, rue Coenraets, 1060 Bruxelles
  • Accès gare du Midi, métro 2 et 6 ; tram 3, 4, 51, 81, 82 ; bus 27, 48, 49, 50
  • 80€ (le prix ne doit pas être un frein à votre participation. Appelez-nous si besoin)
  • Restauration facile à proximité
  • Réservation obligatoire auprès de V. Lacroix : info@centrelibrex.be – 02 538 19 42
  • En partenariat avec :