29/11 Débobine & débats | Le travail au féminin – We Want Sex Equality

Une usine Ford en Angleterre, Dagenham, 1968, autant dire il y a un demi-siècle, quand l’égalité parfaite entre les femmes et les hommes n’avait pas encore profondément transformé la société occidentale. Un temps que les plus jeunes peineront à concevoir tant il était marqué par l’injustice et, osons le mot, l’absurdité. Dans cette usine, donc, une ouvrière découvre que les femmes sont moins payées que les hommes (si si, à l’époque, c’était possible !) Et comme l’époque est à la révolution, elle finit par provoquer la première grève féministe de l’histoire britannique, qui changera le cours de celle-ci puisque l’égalité salariale est au bout du film.

Rebaptisé « We Want Sex Equality » pour le public francophone ( ?), « Made in Dagenham » déroule les faits – réels ou presque – sous la forme d’un feel good movie dans la plus pure tradition d’un certain cinéma social britannique. Et vous fera passer par toutes les émotions pendant deux heures, de l’indignation au rire, jusqu’à la victoire finale. Avant de vous contraindre à redescendre sur terre – à PointCulture Bruxelles exactement, avec Natalia Hirtz, de l’Université des Femmes et du Gresea. Parce que dans la vraie vie, beaucoup d’inégalités de genre perdurent dans le milieu salarial, et dans le monde du travail en général. Et parce que ce cadre quotidien, citoyen, hiérarchique et donc politique, lieu par excellence des rapports de force, c’est aussi forcément le domaine de toutes les luttes. Jeudi, on se laisser emporter par le film et puis on en parle.

We Want Sex Equality (Made in Dagenham)

De Nigel Cole, 2011 (1h 53min)
Avec Sally Hawkins, Bob Hoskins, Rosamund Pike