Du 27 au 30/11 Africa is/ in the Future

Pour sa 4e édition, le festival Africa is/in the future propose une programmation interdisciplinaire portant un regard nouveau et décomplexé sur l’Afrique et ses diasporas.

Africa is/in the Future, c’est quatre jours pour repenser le monde et notre façon de l’habiter, d’être en relation avec l’autre, la nature et l’invisible. Inspiré·es de la pensée d’Édouard Glissant, nous parlerons de technologie, de politique, d’identités et musiques hybrides, des langages futuristes, d’exil et d’errance. Nous revisiterons l’histoire racontée par les dominants et restituerons la version des « damnés ». Du 27 au 30 novembre, rendez-vous au Cinéma Nova, à La Bellone et au PointCulture Bruxelles : performances | projections | concerts | rencontres | ateliers … Le programme complet, c’est par ici.

Quelques rendez-vous à ne pas manquer.

Vendredi 29/11

18h – Rencontre / lecture avec Koffi Kwahulé

Le dramaturge et romancier dialoguera avec Sylvie Chalaye, anthropologue des représentations coloniales et professeure en arts du spectacle. Où l’on parlera, entre autre, de son écriture, très influencée par le jazz, tant dans la musicalité du texte que dans l’adoption d’une implication politique et historique similaire.

PointCulture Bruxelles – entrée libre – en partenariat avec l’Alliance Française-Europe.

Pour rappel, plusieurs pièces de Koffi Kwahulé sont publiées chez Lansman Editeur – Emile&Cie et aux Éditions Théâtrales.

Samedi 30/11

La non-mixté choisie: retour d’apartheid ou outil d’auto-émancipation? (deux ateliers simultanés, non-mixtes, comme il se doit…)

11h – Atelier Comment se défaire du racisme interiorisé en tant que personne racisée avec Emmanuelle Nsunda | Afrofeminism in progress

Conversation non-mixité pour réfléchir ensemble la manière de se positionner par rapport aux discriminations racisées qui participent de la construction sociale de l’identité. Pour collectivement nous en défaire et mieux les combattre.Un repositionnement pratique face aux messages racistes et/ou dévalorisants véhiculés par les médias et la littérature.

11h – Atelier Comment lutter contre le racisme en tant que blanc.hes? avec Aïda Yancy et Marie François

Pour une prise de conscience et un engagement en matière de lutte antiraciste. Vous êtes blanc.he* et vous souhaitez vous engager en matière de lutte antiraciste (et creuser au passage les notions de racisme structurel, de privilège blanc, d’allié.es…) ? Cet atelier est pour vous !

PointCulture Bruxelles – inscriptions sur place
En partenariat avec le Centre Librex et 2Bouts asbl.

16h – Conférence gesticulée « Du Blanc au Noir », de et par Frédéric Lubansu, comédien et metteur en scène belgo-congolais

Frédéric Lubansu fait tomber le(s) masque(s) !

À travers cette conférence gesticulée ce comédien-citoyen engagé se raconte et se dévoile. « Je suis un produit belge » (dixit lui-même).

Il y partage ses études, ses recherches et ses analyses quant à la place des afro-descendants au théâtre.

Il y questionne également les enjeux sociétaux et culturels en cours ainsi que l’avenir des Métis dans nos sociétés contemporaines.

Plus largement, il nous interpelle sur les motions d’inclusion, d’horizontalité des pouvoirs et de citoyenneté interculturelle.

PointCulture Bruxelles – inscriptions sur place.
Cette conférence gesticulée participe du projet Magnitude 16/19 ; une collaboration entre Point culture – le Centre Librex – Afropean Project asbl avec le soutien de Bruxelles Laïque.

17h30 – Master class de Sylvie Chalaye «Corps marron: les poétiques de marronnage des dramaturgies afro-contemporaines »

Après « Du Blanc au Noir » par Frédéric Lubansu qui racontait le formatage que subissent les comédien.nes noir.es, suite de l’histoire avec celle qui l’a durablement influencé en publiant « Du Noir au Nègre – l’image du Noir au théâtre (1550-1960) » (éd. l’Harmattan)…

Sylvie Chalaye, Corps Marron
Editions Passage(s), Caen, 2018. 

Sylvie Chalaye, anthropologue et professeure de théâtre, se penchera sur ces créateurs afro-descendants qui, en marge des dramaturgies contemporaines, proposent un « autre théâtre » en faisant du corps le lieu du drame, et en déconstruisant cette territorialité fantasmée et ses frontières. « Le corps où se joue le drame est un corps sorti de l’enfermement de la cale des idées reçues et des couleurs plaquées au front, un corps qui entreprend sa mue dans le regard de l’autre, un corps qui est sorti de l’enclos des prêts-à-porter identitaires. Le corps-champ-de-bataille de ces dramaturgies inédites est un corps marron, celui qui n’appartient pas au maître, le corps du rêve, corps sacrificiel et eucharistique, celui qui nous ramène à l’essence même de la cérémonie théâtrale. » (Sylvie Chalaye)

Cette master class propose de découvrir cet autre théâtre et ouvrira quelques entrées théoriques pour en appréhender les enjeux esthétiques, politiques et philosophiques.

Sylvie Chalaye est spécialiste des théâtres d’Afrique et des diasporas, anthropologue des représentations coloniales et historienne des arts du spectacle, elle enseigne les dramaturgies afro-caribéennes à l’Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris III).

PointCulture Bruxelles – entrée libre