25/4 Technologies : déshumanisation du travail? | Débobine & débats

En quelques décennies, les technologies numériques se sont imposées dans le monde du travail comme partout, provoquant une révolution d’une ampleur que beaucoup comparent à la révolution industrielle. Si des nouveaux métiers s’imposent, si beaucoup disparaissent ou sont appelés à disparaître, le développement du numérique a profondément chamboulé le monde du travail dans tous les secteurs et dans toutes ses dimensions. Et fonctionne comme catalyseur pour un ensemble de mutations structurelles et organisationnelles déjà engagées par ailleurs (développement du secteur tertiaire, atomisation de la chaîne de production, modification des circuits, etc.) Avec un impact évident sur les conditions d’exercice du travail, les attentes qu’on fait peser sur les travailleurs et travailleuses et aussi le sens général qu’on lui prête… Ce dernier jeudi d’avril, après un film bien glaçant, Lise Mernier demandera cette fois à l’économiste Bruno Poncelet de nous brosser un portrait-robot de l’employé.e de demain…

Le film: Gattaca de Andrew Niccol (1997, 106’, USA)

Dans un futur proche, les employés sont sélectionnés par leurs employeurs selon leurs patrimoines génétiques. Vincent, enfant naturel qui fait partis des quelques « invalides » qui n’ont pas été génétiquement améliorés, rêve de devenir un astronaute. Il trouve une manière de tromper pour entrer chez Gattaca, entreprise spatiale, et devenir le candidat idéal afin pouvoir aller dans l’espace.

La projection sera suivie d’une rencontre sur le lien entre nouvelles technologies et travail avec Bruno Poncelet (Economiste, spécialiste des accords de libre-échange, et formateur au Cepag) et Lise Mernier (Chargée du projet à PointCulture et doctorante en analyses cinématographiques à l’ULB). La rencontre sera animée par Etopia.

Infos pratiques