24/5 La recommandation culturelle : journée de remue-méninges et de constructions d’alternatives non-marchandes

cycle_numerique_ii

Dans la foulée du cycle de conférences «Pour un numérique critique et humain», nous vous proposons une journée entière d’ateliers le mercredi 24 mai prochain au PointCulture Bruxelles.

Cette journée a un double objectif : découvrir quels outils logiciels et solutions numériques indépendantes utiliser, face à la force de la recommandation algorithimique, pour reprendre la main, comme le suggère le sociologue Dominique Cardon, en passant en mode manuel.

 

Programme de la journée

> 09h30-10h00 Introduction et articulation de la journée avec le cycle de conférences. Par Pierre Hemptinne
> 10h00-11h15 Cartographie libre

Exposé de Marc Ducobu de Champs Libres et Didier Villers de l’uMons.

  • Marc Ducobu, directeur de Champs Libres
  • Didier Villers, chimiste à l’Université de Mons et actif dans la promotion des logiciels libres.

> 11h15-12h30 Utilisation des réseaux sociaux alternatifs
Exposés d’Olivier Meunier d’Associalibre, Agnes Bewer du réseau GASAP et Emmanuel Marseille des écrivains publics.

  • Olivier Meunier, artiste multimédia, travaille avec des logiciels libres, des techniques ouverts et organise des ateliers pour les communautés locales.
  • Agnes Bewer, militante du libre, Web designer, membre d’Abelli, pour la plate-forme coopérative OwnCloud utilisée par les membres du réseau Gasap et participante au projet Chatons. Utilisatrice de FramaSphere
  • Emmanuel Marseille est écrivain public bruxellois. Il a lancé des expérimentations autour de l’outil FramaTeam.

> 13h30-16h30 Quelle faisabilité pour un réseau de recommandations culturelles* plus critiques et humaines ?

L’après-midi est consacrée à une dynamique d’ateliers. L’objectif est de dégager des pistes de travail à mettre en place ; définir un projet qui serait mis en chantier ensemble, à titre d’expérience collective.

Les travaux en atelier se basent sur : « comment créer ensemble un réseau de recommandation culturelle plus critiques et humaines ». Les participant-e-es décident ensemble des thématiques traitées en sous-groupes.

Il s’agira d’examiner quelles appropriations des outils présentés en matinée peuvent être concrètement envisagées : à savoir quelle narration cartographique collective à partir d’OpenStreetMap? Comment créer une transversalité spécifique, entre opérateurs culturels, via les réseaux sociaux alternatifs? Comment la tester dans une réalisation concréte à dimension « pilote »?

Un partenariat de PointCulture avec PACCesepCentre LibrexCulture & DémocratieGsara,
Action Médias Jeunes
Concertation des centres Culturels bruxellois,
Revue Nouvelle
, Arts & Publics, Alliance française

image_pdfimage_print