13/5/14 Soirée-débat: 50 ans d’immigration marocaine – Eternels sujets ou citoyens?

50 ansdefsiteÀ l’occasion de la résidence du journaliste Ali Amar à Bruxelles nous vous proposons, en marge des célébrations du cinquantenaire de l’immigration marocaine en Belgique, une soirée consacrée aux rapports entre le Royaume marocain et ses émigrés depuis trois générations. Après la disparition de Hassan II, le style de contrôle de la diaspora par le gouvernement de Mohammed VI a changé. Il reste que 7% du PIB du Maroc proviendraient encore des transferts des Marocains Résidents à l’Étranger comme les considère Rabat. Et que Bruxelles, ville européenne où la communauté d’origine marocaine est la plus dense, est aussi la capitale de tous les lobbies, donc une place de choix pour défendre, par exemple, la vision d’un Maroc en voie de démocratisation.

Avec nos invités, nous débattrons d’un pan peu connu de notre histoire commune. Une histoire de non-dits et de mots qui sentent le soufre : Mahkzen, amicales, double allégeance, entrisme… et permettent de comprendre, peut-être, certaines bizarreries diplomatiques qui perdurent entre la Belgique et le Maroc…

Ali AMAR est co-fondateur du Journal, hebdomadaire marocain indépendant qui a cessé de paraître pour des raisons politiques et financières. Il est l’auteur de « Mohammed VI: Le grand malentendu » et de « Paris-Marrakech: luxe, pouvoir et réseaux » avec Jean-Pierre Tuquoi, parus chez Calman-Lévy. Il est actuellement en résidence à Bruxelles à l’initiative de l’asbl Passa Porta, membre du réseau ICORN (International Cities of Refuge Network).

Malika ES-SAIDI a grandi à Bruxelles avant de faire, au Maroc, une expérience professionnelle de quatre ans dans la presse écrite francophone, ainsi qu’en tant que correspondante de Jeune Afrique. De retour à Bruxelles, elle travaille comme journaliste indépendante, notamment pour Le Journal du Mardi (mais aussi Le Soir, TelQuel), avant de se lancer dans la réalisation audiovisuelle.

Mohamed OUSLIKH, après avoir été chercheur à l’Institut de sociologie de l’ULB, a rejoint le bureau d’étude de la FGTB de Bruxelles. Militant syndicaliste, il a cofondé le Comité Contre la Répression au Maroc (Charleroi) et l’Association des Marocains de Belgique pour la défense des droits de l’Homme.

La rencontre sera animée par Baudouin LOOS (Le Soir).

Où? Maison du Livre/ 24-28 rue de Rome, 1060 Bruxelles

Quand? Mardi 13 mai à 20h

Paf? 4€ – 2,5€ – 1,25€ – entrée libre pour les sans-papiers

Un partenariat entre le Centre régional du Libre Examen et la Maison du Livre

image_pdfimage_print