12/6 L’individu contemporain : un hyper-lieu incarné? | Michel Lussault

Le développement de la sphère numérique a d’ores et déjà produit des évolutions observables en matière d’organisation des espaces humains et, surtout, de spatialités. Les rapports des individus à leurs espaces de vie, les modalités de leur expérience spatiale sont sans doute modifiés par, notamment, la multiplication des objets connectés, des ressources et applications numériques. On se demandera si la promotion de l’hyper-spatialité n’est pas porteuse d’une redéfinition même du statut d’acteur spatial des êtres humains en société.

Intervenant : 

Michel Lussault est géographe, professeur à l’université de Lyon (Ecole Normale Supérieure de Lyon), membre du laboratoire de recherche Environnement, villes, sociétés (UMR 5600 CNRS/Université de Lyon).

Il a créé en juin 2017 l’Ecole urbaine de Lyon (financée par le commissariat général aux investissements d’avenir dans le cadre de l’appel d’offre : Instituts Convergence).

Dans son travail, il analyse les modalités de l’habitation humaine des espaces terrestres, à toutes les échelles et en se fondant sur l’idée que l’urbain mondialisé constitue le nouvel habitat de référence pour chacun et pour tous.

http://www.liberation.fr/apps/2017/08/hyper-lieux/

Infos pratiques