16/01 Frites et Manioc – le vernissage

 

La Maison du Livre asbl, le Mouvement Présence et Action Culturelles et leCentre régional du Libre Examen vous invitent à vous immerger au coeur de la population issue de l’immigration subsaharienne de La Louvière : des groupes de jeunes en rue, des familles au snack, des enfants à l’école, des femmes et des hommes au travail ou sans emploi, des familles à l’église, des artistes…
Une exposition du collectif De VIZU, six photographes soucieux de pratiquer une photographie humaniste qui aborde au travers de reportages documentaires des questions sociales, politiques et culturelles.

Après une discussion entre photographes et photographiés, Jah Mae Kân (poète performeur, conteur, comédien, percussionniste et Sylvie Bruno(formatrice en danse, danse-thérapeute) prendront la parole afin de proposer GesteParole, une intervention slamée et pensée comme un rituel. Un agencement de gestes parlés, chantés ou silencieux pour exprimer un questionnement profond. Un voyage symbolique qui associe texte, tracés, mise en mouvement et interventions instrumentales.

Focus sur le Collectif De Vizu

De Vizu est un collectif fondé à La Louvière, en 2015, par six photographes soucieux de pratiquer une photographie humaniste qui aborde au travers de reportages documentaires des questions sociales, politiques et culturelles.
Vincenzo Chiavetta, Fabienne Denoncin, Sébastien Jacquet, Viviane Stevens, Bénédicte Thomas et Véronique Vercheval sont partis du constat, pour ce reportage, de la présence de la population issue de l’immigration subsaharienne à La Louvière : des groupes de jeunes en rue, des familles au snack, des enfants à l’école, des femmes et des hommes au travail ou sans emploi, des familles à l’église, des artistes… Toutes ces personnes, différentes par la couleur de leur peau, leur vécu, leur histoire, leur culture, se côtoient dans la ville mais ne se connaissent pas et ne se mélangent guère. L’espace public est disponible pour tous mais qu’en est-il de la rencontre ?
Le collectif De Vizu a donc cotoyé ces personnes originaires d’Afrique subsaharienne, primo-arrivantes et afro-descendantes, pour faire connaissance, pour comprendre leur vécu et tenter de tisser des liens. Car « à l’heure où les murs s’élèvent, partout en Europe et dans le monde, il est urgent de construire des ponts entre tous, de réapprendre à vivre ensemble, de tenter la connaissance et la solidarité. Chaque image de ce livre est le résultat d’une rencontre. Pas d’images volées, juste des images offertes et des moments partagés.
Circonscrire le propos dans un espace géographique réduit nous a permis de nouer des relations plus riches. Nous avions notre ville en commun. C’était un beau point de départ. »

En pratique:

Quand? 16 janvier, de 18 à 20h30
Où? Maison du Livre de Saint-Gilles, 26-28 rue de Rome, 1060 Bruxelles
PAF? Entrée libre

Frites & Manioc se tiendra du 11 janvier 2018 au 9 février 2018. 

Autres rendez-vous dans ce cadre:

  • « Racisme anti-Noirs : entre méconnaissance et mépris », par Mireille Tsheusi-Robert – 25/01 à 19h
  • « Créer en post-colonie… décoloniser les regards », conférence-débat et finissage – 09/02 à 19h30