Atelier d’animation sur la culture du respect

Le respect au quotidien ?

Ce n’est pas facile de respecter l’autre pour ce qu’il est, de vivre ensemble les différences dans une diversité acceptée et assumée. Trop souvent, les incompréhensions dans les valeurs, les attitudes verbales et non-verbales, les divergences d’idées, de vécus et d’expériences de vie ou encore les croyances ont tendance à éloigner les gens. À les stigmatiser et à les enfermer également. À infliger des blessures identitaires. Parfois, les groupes sociaux s’ignorent en vivant dans des mondes qui ne se rencontrent jamais. Parfois, ils se confrontent dans des conflits sans issue qui cristallisent des positions de repli, de peur, de défiance, de mépris, etc.

Pour sortir de l’engrenage des différences toujours montrées du doigt, surtout lorsqu’elles sont mal perçues et mal acceptées, il nous semble important de permettre aux individus de s’ancrer dans ce qui les rassemble, dans cette part d’humanité qui les relie indépendamment de leurs croyances et origines culturelles, ou de leur genre, âge et niveau social.

Dans un territoire urbain comme la région Bruxelles-Capitale, des centaines de communautés humaines se côtoient faisant chacune à l’intérieur d’elles-mêmes ce travail de reliance entre leurs membres. Mais, que se passe-t-il hors des communautés ? Dans les lieux publics, un CPAS, une entreprise, à l’école, etc ? Qu’est ce qui ancre les citoyens dans ces espaces collectifs ouverts à tous, hormis leurs singularités individuelles, leurs différences, leurs divergences ? Comment, dans le respect de la diversité, ensemble, peuvent-ils valoriser les liens qui les unissent à l’intérieur de leur région de vie ? Par quels processus, les liens humains et sociaux peuvent-ils se renforcer dans une société multiculturelle comme la nôtre, sans verser dans le communautarisme, la stigmatisation des différences et le repli identitaire ?

Le Centre régional du Libre Examen, en collaboration avec Formeville, propose de travailler cette question qui est au centre des thématiques de la Quinzaine de la Diversité et de l’Egalité des Chances 2012. Car ces points d’ancrage dans la société, qui nous inscrivent dans la réalité quotidienne de nos vies, ces liens donc, permettent de nous questionner sans cesse sur nos existences. Ils participent à une prise de conscience avec laquelle il devient possible de déconstruire des préjugés et des stéréotypes, développer des attitudes et de formes de communication non violente, aller à la rencontre l’autre, s’approprier une culture du respect.

S’intéresser à ces liens, c’est aussi une manière de sortir des schémas passionnels qui cristallisent les conflits autour des divergences culturelles, sociales, idéologiques ou philosophiques, pour se centrer sur les méthodes de travail, les outils de communication partageables et les pratiques du quotidien qui sont à l’origine de toute réflexion constructive et durable.

Des ateliers d’animation sur la culture du respect

Ces ateliers visent à appréhender la relation à l’autre dans un objectif de respect mutuel et/ou de communication non violente. Mis en place avec le soutien de partenaires locaux du secteur associatif ou public, ils partiront de situations concrètes et auront pour objectif d’amener les participants à mieux communiquer entre eux, à découvrir les éléments qui les rapprochent, à accepter les différends qui les opposent. Organisés sur deux journées complètes, ils mobiliseront un formateur de Formeville pour expérimenter des outils de communication non violente et de culture du respect.

Les participants aux ateliers seront issus du milieu associatif et des institutions publiques qui seront nos relais locaux.

  • les 5/10 et 12/10, avec ARPAIJE, Association pour la Remotivation, la Promotion et l’Aide à l’Insertion des Jeunes à Ixelles
  • les 8/11 et 15/11, avec le Cactus, Centre d’éducation permanente à Anderlecht
  • les 6/11 et 12/11 avec Le Piment, Centre de formation en insertion socio-professionnelle et éducation permanente d’adultes, à Molenbeek
  • les 13/11 et 20/11 avec Le Piment, Centre de formation en insertion socio-professionnelle et éducation permanente d’adultes, à Molenbeek
  • les 16/11 et 19/11 avec Le CPAS de St Gilles.

Colloque « Les liens qui unissent. La Diversité, Ensemble. »

Pour clôturer notre réflexion, nous organisons un colloque le 21/11 de 13h30 à 17h30, à Bruxelles Laïque. Les participants aux ateliers seront invités à rendre compte publiquement de ce qu’ils auront partagé. Ce sera l’occasion de questionner l’ensemble des valeurs démocratiques de notre société, et ceci à la lueur de leurs mises en pratique et des réalités quotidiennes des citoyens.

Autour d’un collège d’experts, nous tenterons de comprendre les processus en jeu. Nous débattrons sur la nécessité de s’approprier une culture du respect qui tienne compte de la diversité de la société, ainsi que sur les moyens mis en œuvre pour favoriser les apprentissages à la citoyenneté dans les écoles, les espaces publics, les institutions, les grandes entreprises. Nous essaierons d’en analyser la pertinence dans un contexte social où les inégalités se multiplient.

L’après-midi s’articulera en deux moments :

  • Dans un premier temps, nous poserons les notions de diversité et de respect que nous essaierons d’analyser dans leur contexte.
  • Dans un second temps, nous visiterons des situations concrètes : nous verrons de quelle manière les acteurs se confrontent à la culture de respect dans leurs institutions et nous étudierons les réponses qu’ils mettent en oeuvre en fonction de leur champ d’expertise et de leurs expériences.

Le colloque est ouvert à tous.


image_pdfimage_print