23/11/2011 : Colloque « Des synergies pour raccrocher à l’école (2). L’égalité à l’école »

Préalable

L’école, les enseignants, les parents, tous sont désarçonnés par l’absentéisme et le décrochage scolaire qui touchent de plus en plus d’adolescents en Belgique, en particulier dans la région bruxelloise. Comment expliquer ce fléau ? Est ce le phénomène d’une génération qui vit avec malaise son rapport au savoir et à l’école, ou plus globalement son rapport à notre société en crise ? Est ce consécutif à des problèmes familiaux qui se interfèreraient sur la scolarité lorsqu’ils ne sont pas gérés à temps ? Est ce une manière pour ces jeunes de se détourner, par manque de motivation, par peur ou par dépit, des modèles classiques de la réussite, modèles dans lesquels beaucoup de parents n’ont pas eu les moyens ou l’opportunité de s’inscrire eux-mêmes ? Est ce le résultat d’un dysfonctionnement d’un système éducatif trop lourd et sclérosé qui n’arrive pas, alors que la société évolue en profondeur, à innover dans son organisation interne, sa conception de l’enseignement, ses pratiques pédagogiques, sa perception des élèves ? Est ce le reflet des inégalités sociales générées par notre société qui, en se reproduisant au sein de l’école, conduisent à l’échec scolaire, en priorité (et massivement), les jeunes d’origine étrangère ou de faibles conditions sociales ? Est ce encore le clivage des quartiers et l’absence d’un véritable brassage culturel dans la région bruxelloise qui discriminent les différents établissements scolaires et, au sein des plus défavorisés d’ente eux, amènent directions, professeurs et élèves à développer des comportements stéréotypés de l’échec ?

Devant toutes ces raisons potentielles au décrochage scolaire (et certainement bien d’autres non explicitées ici), le Centre régional du Libre Examen s’est associé depuis plusieurs années à un réseau de partenaires pour développer une expertise et organiser des événements rassemblant les acteurs de terrain de l’aide à la jeunesse, de la Région et de l’enseignement. Vous trouverez un aperçu de ces activités sur www.jaccroche.be.

En février 2011, nous avons organisé un colloque Des synergies pour raccrocher à l’école, (voir le compte rendu sur www.centre-librex.be/?p=1104) afin de discuter des dernières avancées politiques dans la lutte contre le décrochage scolaire et présenter des initiatives innovantes d’accrochage scolaire. Le besoin de connexion, de rencontres et d’échanges de bonnes pratiques a une nouvelle fois été mis en évidence lors de cet événement.

Un projet inscrit dans la quinzaine de la diversité

Dans le cadre de la quinzaine de la Diversité organisée par la Région Bruxelloise du 10 au 25 novembre, et qui cette année sera axée tout particulièrement sur les jeunes, le Centre Librex a donc décidé de continuer sa réflexion. Le programme que nous présentons a pour objectif d’amener les acteurs concernés par le décrochage à se rencontrer et échanger sur des questions découlant de ce problème afin de co-construire des réponses adéquates. Il se compose de quatre évènements :

  • deux rencontres au niveau local avec les acteurs de terrain pour tirer des recommandations pour améliorer les partenariats
  • la visite de terrain d’une permanence « décrochage scolaire » dans un Service d’action globale.
  • un séminaire de clôture pour aborder la question du raccrochage sous l’angle de l’égalité des chances.

Présentation du colloque du 23/11

Où ? Bruxelles Laïque (18-20 av de Stalingrad – 1000 Bruxelles)

Quand ? Mercredi 23 novembre 2011 de 14h à 17h30

Lors de notre séminaire de réflexion, le Centre Librex souhaite vérifier certaines des hypothèses sus-mentionnées sur les causes du décrochage scolaire. Car, bien évidemment, elles conditionnent la pertinence des initiatives mises en oeuvre pour inscrire à nouveau les jeunes dans un processus de réussite scolaire et leur redonner le goût de l’école.

Puis nous nous interrogerons sur les moyens à mettre en place pour lutter contre le décrochage scolaire et faire en sorte que la diversité socioculturelle de Bruxelles devienne un atout et contribue à l’égalité des chances à l’école.

Lors d’une première table ronde, nous inviterons la Fédération Wallonie-Bruxelles ainsi que deux chercheurs belges qui travaillent depuis de longues années afin que chacun, dans son champ de compétences, apporte un éclairage d’experts et une vision stratégique sur ces questions complexes.

Puis, nous donnerons la parole à des acteurs qui, au sein des établissements, tentent d’activer l’ascenseur social et mettent en place des projets visant à améliorer l’égalité des chances. Ce sera l’occasion de présenter quelques actions du DAS (dispositif d’accrochage scolaire) et d’en analyser les effets.

Programme

13h30 – 14h00 : Accueil café

14h00 –14h15 : Introduction

14h15 – 15h30 : Table ronde 1 « quand les inégalités sociales génèrent l’échec à l’école »

  • Dirk Jacobs, Professeur en sociologie à l’ULB, membre du GERME, viendra présenter les résultats de l’étude « Gaspillage de talents », commanditée par la Fondation Roi Baudouin et co-produite avec Andrea Rea. Réalisée à partir de l’enquête européenne PISA 2009, l’étude met en garde contre la reproduction à l’école des inégalités sociales qui clivent notre société. Elle met l’accent sur les différences face aux risques d’échec scolaire selon les origines culturelles et sociales des jeunes.
  • Gaëtane Chapelle, Enseignante de psychologie à l’UCL, ex-formatrice au Cgé et maintenant à la Fédération Wallonie-Bruxelles, apportera son expertise sur la question des inégalités dans les apprentissages. Elle nous expliquera ce que l’étiquette de mauvais élève peut avoir comme impact en termes d’échec scolaire et de creusement des inégalités scolaires et sociales.
  • Alain Maingain, Conseiller auprès de la Ministre de l’Enseignement Obligatoire M-D Simonet, explicitera le point de vue du pouvoir organisateur sur ces résultats et présentera les orientations actuelles de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour lutter contre l’inégalité des chances à l’école.

Débat

15h30 – 15h45 : Pause-café

15h45 – 17h00 : Table ronde 2 « Des actions pour favoriser l’égalité des chances à l’école »

  • Pascale Labiau, Coordinatrice du DAS présentera les objectifs, les moyens et le fonctionnement du dispositif.
  • Fabian De Brier, médiateur scolaire de la Fédération Wallonie-Bruxelles, à l’Institut De Mot Couvreur, restituera un travail mené avec des élèves sur la manière dont ces derniers perçoivent et vivent les inégalités sociales à l’école.
  • Alain Marschal, directeur de l’Institut Communal Technique Frans Fischer, viendra présenter l’initiative et les outils mis en oeuvre dans son établissement. Il parlera de la dynamique que le projet a généré et des résultats sur la scolarité, la motivation et les comportements des élèves.
  • Valérie Brixhe du Centre Librex viendra rapporter la réflexion que nous aurons par ailleurs entamée avec les acteurs de terrain des Communes de Forest et Schaerbeek.

Débat

17h00 – 17h15 : Mot de clôture par le Secrétaire d’Etat de la RBC Bruno de Lille

image_pdfimage_print