4/11/2011 : Conférence « Amours et Haines » (5)

Après cette longue période estivale, le cycle Amours et Haines reprend. Mais avec finalement près de deux mois de retard, suite à un souci de santé de Lionel Brocq qui nous a obligé à postposer la conférence prévue en septembre puis en octobre. C’est donc le 4 novembre que nous nous retrouverons, veuillez nous excuser de ce désagrément. Mais, contre mauvaise fortune, bon coeur, nous aurons tout le temps de préparer notre rendez-vous et de lire, dans leur entièreté, les ouvrages que Lionel nous conseille !

Lors de la dernière conférence de juin traitant de la psychanalyse, vous avez été nombreux à demander plus de textes et moins de vidéo… Pour notre cinquième rencontre, Lionel se propose donc de revenir sur le programme de juin que nous avons insuffisamment approfondi et de nous présenter quelques extraits choisis des ouvrages suivants :

1) Sigmund Freud : Les Contributions à la psychologie de la vie amoureuse, PUF, Coll Quadrige
L’ouvrage réunit trois textes publiés entre 1910 et 1918 que Freud aura constamment voulu voir réunis. Il s’agit de  : I. – « D’un type particulier de choix d’objet » ; II. – « Du rabaissement généralisé de la vie amoureuse » ; III. – « Le tabou de la virginité ».
Que disent-ils de l’amour ? Paradoxalement, qu’il est affaire de scission. Scission de l’objet de l’amour entre les deux figures (mais ce ne sont pas exactement des figures) de la maman et de la putain, non-conjonction du courant tendre et du courant sensuel d’où résulte l’impuissance psychique chez l’homme (« Là où ils aiment, ils ne désirent pas, là où ils désirent ils n’aiment pas ») et, chez la femme, la négociation complexe avec l’interdit. Tout paradoxe obéit à une double logique. Dans la première, il est presque seulement un mode de présentation d’une difficile vérité : lorsque celle-ci paraît, le paradoxe disparaît. Ainsi la scission de l’amour est-elle prise dans un autre clivage, de plus grande portée, qui sépare les « revendications de la pulsion sexuelle » et les « exigences de la culture ». La seconde logique demande, elle, avec insistance, pourquoi il a fallu avoir recours au paradoxe : ce que dit le paradoxe ne peut alors être saisi qu’en se plongeant dans le texte même qui le met en œuvre : la difficile et sublime écriture de Freud.

2) Mélanie Klein : L’amour et la Haine, Eds Payot & Rivages,
Dans ce livre sont étudiés des aspects très différents des émotions que l’homme éprouve. La première partie analyse les pulsions puissantes de haine qui sont un élément fondamental de la nature humaine. Dans la seconde, j’essaie de montrer comment l’amour et la tendance à la réparation se développent en rapport avec les pulsions agressives et malgré elles. » (Mélanie Klein) Derrière la frêle barrière de la civilisation, ce sont l’intensité et la violence des processus psychiques qui sont ici révélées dans toute leur brutalité.

3) Winnicott : La haine dans le contre-transfert, article paru en 1947
Vous trouverez ici une très explicite explication de ce texte.

4) A partir de là, nous analyserons et soumettrons à la critique de François Roustang deux concepts très importants en psychanalyse :
– Le transfert et contre-transfert : Vous pourrez écouter une vidéo qui affirme que le transfert peut aboutir à une impasse.
– La répétition  : Vous verrez une vidéo qui explique pourquoi et comment stopper le récit de la répétition.

Rappelons que le cycle Amours et Haines se veut un Critical Collective Work un Progress :
1) Critical signifie que nous discuterons de la scientificité de chaque théorie, de chaque texte, entre autre en la confrontant à notre propre expérience ;
2) Collective sous-entend que la démarche ne vient pas d’une seule personne même si c’est moi qui établit le programme. La table ronde s’anime grâce aux lectures, réflexions, expériences de chacun. De la confrontation des idées jaillit (un peu) de lumière…
3) Work suggère qu’il faut travailler…
4) In Progress signifie que rien n’est clos, ni fini mais toujours en construction.

Conférence : 4 novembre 2011 à 19h30
Paf : 5€ avec sandwiches et boissons
Centre d’Action Laïque – ULB, Campus de la Plaine, accès 2, 1050 Bruxelles (Bus 71 ou Métro 5)
Info : 02 535 06 78 ou 06 81
Inscription : vlacroix@centrelibrex.be

image_pdfimage_print