21/6/2012 : Midi du Librex « la crise de trente ans » avec Henri Houben

Dans la continuité de son cycle « comprendre la crise pour agir », le Centre régional du Libre Examen organise un midi littéraire sur les dessous de la débâcle économique actuelle. En effet, au nom de cette crise, les économistes et la classe politique prônent généralement l’austérité en sabrant dans les acquis sociaux, les pensions… Les récalcitrants, qui pointent les vrais responsables et demandent réparation des dommages, sont cloués au pilori et traités d’utopistes. Le tout est continuellement arrosé du même discours décourageant  « Il faut se serrer la ceinture, c’est le seul moyen d’en sortir. Plan d’austérité… »

Ce matraquage continuel, n’a-t-il pas pour effet d’inhiber les citoyens, en ne leur laissant aucune alternative de réaction ?

Cette crise n’était-elle pas prévisible ? Pourquoi  a-t-on continué dans une voie qui menait au crash ? Qu’ont fait les politiques ces dernières décennies au cours desquelles les ogres de la finance ont enclenché le détricotage de toute l’économie afin de gagner toujours plus et ce à n’importe quel prix ? Les responsables de cette catastrophe financière sont-ils les mêmes qui tirent les ficelles aujourd’hui ? Comment sortir de ce monde de surconsommation où l’individualisme règne en maître et raviver l’esprit de citoyenneté et de solidarité ? Comment le citoyen peut-il se réapproprier les leviers économiques ? Comment sortir de cette crise sans faire payer l’addition à la population ? Quelles sont les réglementations qui devraient être  mises en place par les Etats, afin d’éviter une prochaine débâcle financière et économique ?

Lors de ce midi économique, le Centre régional du Libre Examen ouvrira le débat avec Henri Houben, grand spécialiste du sujet économiste au Gresea et auteur de l’ouvrage La crise de trente ans : La fin du capitalisme ?

Résumé du livre :

Septembre 2008. La faillite de Lehman Brothers provoque un cataclysme : les États volent au secours des grandes banques pour éviter la déroute totale.
Trois ans plus tard, la crise prend un tour nouveau. L’endettement des États est abyssal, les troubles monétaires ne semblent plus maîtrisables, tandis que les citoyens se voient confrontés à une hausse vertigineuse du chômage, à un allongement des retraites, à une privatisation massive des services publics.
Suffit-il de mettre en cause les dérives de la finance et de la spéculation ? Serait-on confronté à un phénomène plus profond qui touche à l’essence même du système capitaliste ? L’auteur prend le parti de remonter aux origines de la crise actuelle, en 1973, quand la première tempête a secoué le monde de la production. Il décortique les multiples tentatives du système pour colmater les brèches depuis lors. Il montre que les solutions temporaires d’hier pour surmonter les récessions périodiques ont créé les conditions d’une crise mondiale majeure aujourd’hui.
Existe-t-il encore des portes de sortie dans le système actuel ? Henri Houben examine ces pistes à la loupe à la recherche d’un modèle économique qui éviterait aux citoyens de payer pour une crise dont ils ne sont pas responsables.

Support de l’intervention de Henri Houben

 

 

 

image_pdfimage_print