26/9/2013 : Midi du Librex « Féminismes pluriels » avec Nicole Van Enis

Le féminisme d’aujourd’hui n’est plus le féminisme de nos mères, et encore moins celui de nos grand-mères. De nouveaux courants sont apparus ces dernières décennies et il n’est pas évident de s’y retrouver !

Il semble  opportun d’essayer de comprendre ce qu’est le féminisme. Un brin d’histoire. Quand Simone de Beauvoir publie Le deuxième sexe en 1949, le livre fait scandale mais a également un retentissement immense, comme un écho chez les femmes. C’est un tournant irréversible dans leur conscience. L’existentiel des femmes sort de l’ombre et émerge au grand jour. Le mouvement féministe s’organise, se fait entendre par ses multiples écrits et ses manifestations de rue. Les femmes envahissent la rue, brandissant des calicots  arborant des  slogans féministes. Les problèmes jugés comme relevant de la sphère privée furent portés et débattus sur la place. Grâce à ce combat féminin, les femmes ont pu aller à l’école, à l’université, bénéficier du droit au travail rémunéré, de celui à la pilule contraceptive, des droits égaux par rapport à la gestion et/ou la rupture de la famille, de celui à l’interruption volontaire de la grossesse, une certaine protection contre les divers formes de violence – et la liste des acquis est longue –. Comme tout mouvement socio-politique, le féminisme continuera à engendrer des débats.  Force est constater que ce soulèvement d’envergure a produit des avancées pour toute une génération de femmes, il continuera à le faire pour nos filles et petites-filles.

Dans sa volonté de promouvoir l’égalité de genre, le Centre du Libre Examen a invité, pour ce Midi de réflexion, Nicole Van Enis, militante féministe de longue date. Celle-ci propose, à travers son ouvrage,  une découverte de l’histoire des mouvements et des théories féministes.

Ouvrage : Féminismes pluriels

Résumé de l’ouvrage :

Féminismes pluriels entend rendre compte des composantes variées de ce vaste mouvement social en constante évolution, envisager les enjeux développés par ces féminismes d’hier et d’aujourd’hui, et permettre de démêler les options du débat.
Il s’agira aussi de déterminer quels courants influencent ou, au contraire, résistent à une pensée devenue dominante qui privilégie la libération individuelle au détriment de la recherche de solutions collectives.
Plus qu’un inventaire, ce livre nous propose un diagnostic, capable de susciter de nouvelles formes de luttes.

Quoi ? Midi littéraire ; de réflexion et d’échanges

Quand ? le jeudi 26 septembre 2013

Heure ? de 12h15 à 14h30

Où ? Maison de la Solidarité, 66 à 1060 Bruxelles

Droit d’entrée ? 5 euros (lunch et boissons compris)

image_pdfimage_print