20/10/2011 : Midi Littéraire « Le terrorisme amoureux »

Le but recherché d’un terroriste (ou prédateur selon le vocable) est de détruire sa cible. En politique, le terroriste s’organise pour violer les frontières d’un Etat, paralyser ses institutions en s’initiant dans tous ses canaux de décision et d’action, faire régner la peur et user de violences jusqu’à ce que tous les citoyens se sentent entièrement exsangues. Dans une relation amoureuse, le terroriste procède de la même manière : il prend possession du corps de sa victime, viole son intimité, canalise tous les événements de sa vie, menace et réprimande par la force jusqu’à annihiler toute volonté et capacité de résistance.

Comme le chat avec la souris.

Marie-Claire Cardinal, l’auteure du livre-témoignage Le terrorisme amoureux. Quand l’amour tue, est l’invitée du Centre régional du Libre Examen pour ce nouveau Midi Littéraire. Femme incontestablement émancipée et libérée, elle y raconte les affres de sa vie lorsqu’elle la partageait avec un homme manipulateur. Elle nous décrira les formes de perversion, l’engrenage de la violence, tant physique que psychologique, l’isolement moral et affectif, la peur, le difficile parcours pour en sortir… Car, évidemment, dans une relation destructrice d’une telle ampleur, inutile d’essayer de changer l’autre, surtout une personne aussi toxique, ou de vouloir lui faire entendre raison. Bien souvent, l’issue viendra de cet extraordinaire instinct de survie qui permet de sauver sa peau, même par la fuite !

Pour ce midi littéraire, le Librex a également invité Béatrice Girard et Odette Simon, deux conseillères conjugales, actives pendant de longues années au Centre de Prévention des Violences Conjugales et Familiales. Afin de mieux comprendre le processus du terrorisme amoureux, nous demanderons à nos trois oratrices, notamment : Comment reconnaître ce genre de prédateurs et éviter de tomber entre leurs griffes ? Comment s’en libère-t-on ? Y a t-il un profil de victime ? Quel soutien peut-on trouver et où ? Est ce que ce genre de terrorisme se décline au féminin et sous quelle forme ?

Date : 20 octobre 2011 de 12h00 à 14h30

Lieu : Maison de la Solidarité – 66, rue Coenraets – 1060 Bruxelles

Paf : 5 €, boissons et sandwiches compris

image_pdfimage_print